LA POLYVALENCE AU SERVICE DES PME

Chaque entreprise a ses caractéristiques qui la différencie des autres organisations de son environnement à travers lesquelles elle fait face à divers défis et besoins pour atteindre ses objectifs.

 

Ce qui distingue une grande entreprise d’une PME est sa taille, c’est-à-dire le nombre d’employés à son actif, que ce soit par manque de ressources ou tout simplement en accord avec les ambitions du gestionnaire en place. Lorsqu’une entreprise évolue et augmente la quantité de ses multiples ressources, la coordination à effectuer pour un bon fonctionnement des opérations devient plus complexe et demande des procédures de plus en plus élaborées ainsi qu’une spécialisation de chaque individu pour accomplir des tâches bien définies. Ainsi, plus une entreprise prend de l’ampleur, une tendance vers la division du travail et la bureaucratisation se crée. Il y a donc une diminution des possibilités de flexibilité et des besoins de polyvalence.

 

D’un point de vue complètement divergent représentant la réalité des PME, plus que le nombre du personnel et plus que les moyens d’entreprise sont réduits, moins il y a de ressources pour accomplir les tâches reliées aux différentes fonctions d’entreprises nécessaires pour la production des biens ou des services. Malgré ses ressources plus limitées, une PME doit tout de même exercer l’ensemble de ses activités, chercher à atteindre la satisfaction de sa clientèle et essayer de se démarquer de ses concurrents. Dans une telle situation, compte tenu de la simplicité de la structure organisationnelle des PME et de sa flexibilité, l’option adéquate est généralement d’opter pour une capacité de polyvalence des ressources humaines qui est une solution économique et productive pour pouvoir combler tous les besoins. La polyvalence permet également de s’adapter plus facilement aux changements continuels en évitant des lourdeurs de processus.

 

Parfois, la polyvalence est même plus qu’une option et devient une obligation. Un exemple concret est celui d’un entrepreneur spécialisé qui n’a pas les ressources monétaires pour obtenir les services d’un agent administratif. Ce manque de ressources l’oblige à développer la capacité à produire lui-même sa facturation et à effectuer des commandes auprès de ses fournisseurs. Heureusement pour lui, comme il a toutes les connaissances et que le cheminement est très simple ne nécessitant pas de transmission d’information, ça peut éviter des pertes de temps. Il est néanmoins primordial pour lui d’avoir développé les compétences nécessaires pour être polyvalent à ce niveau.

Laisser un commentaire